Le Recteur face à la communauté estudiantine

etudiants-770×433

Le Recteur de l’UMC s’est entretenu avec les étudiants, le samedi 06 avril 2016 dans la salle polyvalente sur « L’état des lieux de l’Université Mariste du Congo » ; la projection de la première journée scientifique de l’UMC avec comme thème « Formation universitaire de qualité, entreprenariat et partenariat » ; l’agrément de l’Université ; la sensibilisation sur les frais d’études ; l’élection d’une nouvelle coordination estudiantine ; les annonces. Au cours de ce débat, les étudiants ont soulevé certains problèmes dont celui de la connexion à Internet, l’accès à la bibliothèque physique et numérique, le retard dans la programmation des cours, l’agrément définitif de l’UMC, le non-respect du calendrier établi et tant d’autres. Prenant la parole, le Recteur a tiré au clair les rumeurs qui circulent sur l’agrément de l’UMC. Il a souligné que l’UMC est en contact direct avec le ministre de la tutelle et que le problème de l’agrément définitif est un « processus’. « L’UMC est une institution reconnue par l’Etat », a déclaré le Recteur. Car l’UMC possède bel et bien une autorisation officielle de fonctionnement. Le Recteur a exhorté les étudiants à s’acquitter des frais académiques pour faciliter la rémunération du personnel. Martelant sur l’organisation des élections, le Recteur a signalé que dans les jours qui viennent, les élections seront organisées aux niveaux où elles ne l’étaient pas encore. Pour clore son intervention, le Professeur Bily Bolakonga a chuté par certaines annonces : l’organisation d’une cellule spirituelle en se réunissant chaque samedi à midi ; la tenue d’une journée scientifique. Il a invité les étudiants au dialogue car les bureaux sont ouverts pour les accueillir.

LE BILAN DU 1er recteurSEMESTRE PAR LE RECTEUR

Depuis son arrivée à la tête du Comité de Gestion de l’UMC, le Professeur Bily Bolakonga a un défi à relever, celui de faire fonctionner l’Université. En effet, l’UMC connaît d’énormes difficultés depuis sa création et son ouverture en octobre 2012. Il y a entre autres, un grand problème de gestion financière. Cette dernière est tombée dans un chaos. Le Recteur de notre alma mater était obligé d’user de la méthode de coopération pour l’ouverture de l’année académique 2015-2016 étant donné que l’UMC dépend en grande partie des enseignants visiteurs. Plusieurs réalisations depuis son arrivée à la tête du Comité de gestion : l’accueil des nouveaux inscrits, la passation des examens semestriels sans aucun incident, des conférences scientifiques pour transmettre les connaissances au monde universitaire. Il faudrait ajouter à ces réalisations la construction de deux bâtiments à deux niveaux chacun, répondant aux standards en matière d’architecture. Au début de son lancement, l’UMC a eu l’autorisation de fonctionnement du Ministère qui a l’enseignement universitaire dans ses attributions. Il faudra un contrôle de viabilité qui donnera enfin l’agrément définitif. Ledit contrôle se fera bel bien au cours de cette année académique. Toute université a trois principales missions : l’enseignement ; la recherche et le service à la communauté. La recherche est au aujourd’hui, au niveau élémentaire c’est-à-dire, ce sont les études qui élaborent leurs travaux des monographies (travail de fin de cycle) mais aussi les Assistants qui sont obligés de publier chaque année au moins article scientifique.

Une bonne recherche se fait à l’aider des bibliothèques, et la fréquentation de la bibliothèque physique ou numérique de l’UMC est

Leave us a Comment